GareTGV.free.fr

Actualités de: 2022

<== Recueil précédent

SNCF Réseau refuse l'aiguillage de St-Brès mais a construit un raccordement inutile à Valence-TGV

Lien dans le recueil 2022
Lien sur une page séparée
21 juillet 2022

L'aiguillage de St-Brès permettrait l'arrivée de plus de TGV à Montpellier-centre (St-Roch). SNCF Réseau annonce un budget phénoménal, pourtant à Valence-TGV il a construit un raccordement bien plus lourd mais soi-disant d'un coût bien inférieur... et pour rien: il n'est pas utilisé!

L'aiguillage de Saint-Brès, que SNCF Réseau refuse systématiquement

On a abondamment parlé de l'aiguillage de Saint-Brès, prévu dès la conception du Contournement de Nîmes et Montpellier (CNM), et qui devait permettre à des TGV empruntant le CNM d'arriver à la gare centrale de Montpellier (gare Saint-Roch).


Aiguillage de Saint-Brès (schéma contenu dans le dossier de DUP)


Desserte de Montpellier-centre depuis le CNM (projet DUP de 2005, réalisation propre)

L'aménagement est objectivement simple:

  • terrain déjà disponible, autorisation déjà obtenue
  • aucun ouvrage d'art à construire (juste un talus à agrandir)
  • aucun saute-mouton n'est jugé nécessaire: le sens Montpellier-CNM serait direct, mais le sens CNM-Montpellier se ferait en cisaillant les voies en sens opposé, solution jugée compatible avec le trafic envisagé
  • 1.8 km de voie unique à créer, ainsi que 6 aiguillages

Mais SNCF Réseau a allégué que cet aménagement serait en réalité irréaliste et ruineux, car il coûterait 60 M€. Plus prosaïquement, SNCF Réseau craignait que cela réduise le trafic TGV dans la gare de la Mogère, qui à l'époque lui appartenait alors que ce n'était pas le cas de la gare Montpellier-centre. Qui oserait mettre en doute l'estimation faite par SNCF Réseau? Il suffit en réalité de regarder dans une autre région!

L'embranchement du «Sillon alpin sud», construit par SNCF Réseau, et inutilisé

En 2013, la voie ferrée du «sillon alpin sud», c'est-à-dire Valence - Grenoble - Chambéry, a été fortement améliorée après d'importants travaux qui ont imposé une longue fermeture. Ce projet à 540 M€ a permis le doublement et l'électrification de la ligne, et donc la réduction des temps de parcours et l'augmentation du nombre de TER.

Mais le projet incluait également le «raccordement du sillon alpin sud», ou «raccordement de Châteauneuf-sur-Isère» (la commune de la Drôme où il se situe), représenté en rouge sur le schéma ci-dessous:


En rouge: raccordement du sillon alpin sud

Jusque là, l'aménagement comportait:

  • la LGV Paris-Marseille (TGV uniquement), desservant le niveau supérieur (TGV) de la gare Valence-TGV
  • la voie classique Valence-Grenoble (voyageurs et fret), desservant le niveau inférieur (TER) de la gare Valence-TGV
  • un raccordement (TGV uniquement) permettant des liaisons entre la LGV (Paris) et Valence-centre; c'est un raccordement dénivelé (qui ne cisaille aucune voie) et qui ne dessert pas Valence-TGV

Le nouveau raccordement permet des liaisons (TGV uniquement) entre la LGV (Marseille) et la ligne Grenoble-Chambéry, via Valence-TGV (quai TGV n°5, le plus à l'est de la gare). Dans le sens Marseille => Grenoble, le train doit cisailler le sens inverse la LGV Paris-Marseille. Dans le sens inverse, il cisaille la voie classique Valence-Grenoble.

Pourquoi un tel raccordement? Pour permettre à des habitants du sud de la France d'aller skier dans les Alpes sans changer de TGV!
Le rêve était aussi de ressuciter la liaison jadis assurée par le Talgo (train espagnol à écartement variable) Barcelone-Montpellier-Grenoble-Genève, mais ce rêve n'était même pas mentionné officiellement.

Officiellement, le projet promettait que ce raccordement serait utilisé par 63 A/R par an. En effet, il devait servir 21 week-ends par an (pour les sports d'hiver), avec pour chaque week-end les 3 trains suivants:

« Cette offre TGV comprendra 3 allers – retours par week-ends, reliant Annecy à Marseille en 3h40 et desservant Aix-les-Bains, Chambéry, Grenoble, Valence TGV, Avignon et Aix-en-Provence, et dont les horaires seront:
– Vendredi départ Annecy 19h31 - départ Marseille 18h40
– Samedi départ Annecy 7h34 - départ Marseille 7h44
– Dimanche départ Annecy 19h31 - départ Marseille 18h40.»
En réalité, il n'y a jamais circulé 3 trains, mais un unique aller-et-retour hebdomadaire: Annecy-Marseille.
Et surtout, ce train n'a circulé que de 2014 à 2018.

Depuis 2018, plus aucun train n'emprunte l'embranchement du sillon alpin sud!

Un aménagement bien plus lourd que l'aiguillage de Saint-Brès, mais valorisé bien moins cher

L'embranchement du sillon alpin sud a été valorisé à 40 M€, ce qui est cher pour une ligne inutilisée, mais nettement moins cher que les 60 M€ allégués par SNCF Réseau pour refuser l'embranchement de Saint-Brès.

Il est pourtant clair que l'aménagement est bien plus lourd que celui de Saint-Brès, comme le montre la comparaison ci-dessous:


Raccordement du sillon alpin sud
Aiguillage de Saint-Brès
Longueur de l'embranchement
3.5 km
1.8 km
Terrain
À acheter ou exproprier
Déjà acquis
Ouvrages d'art
1 passage inférieur
(sous la RD 101 - route d'Alixan)
Aucun
Territoire cloisonné
37 ha: quartier du 45e parallèle, ZAC de Rovaltain
(accessible via la RD 101)
Aucun
Coût allégué par SNCF Réseau
40 M€
60 M€ (!!!)


Conclusion: SNCF Réseau refuse de construire un raccordement simple et utile, mais n'hésite pas à construire un raccordement bien plus lourd et coûteux, voué à être inutilisé, tout en prétendant qu'il coûte moins cher!


<== Recueil précédent


Hébergement et statistiques: